Comprendre en un ECLR

Notre constat

La PRISE de conscience

La prise de conscience

La prise de conscience de l’urgence climatique est générale. Les scientifiques le martèlent depuis des dizaines d’années : si nous ne réduisons pas nos émissions carbone, nous allons au devant d’épisodes naturels extrêmes dévastateurs et de plus en plus fréquents. Nous savons que nous avons tous et toutes une part à jouer dans cette nécessaire action pour préserver notre environnement, notamment en consommant moins, mieux et une électricité propre et locale.

Agir hors TENSION

Agir hors TENSION

Nombreux sont ceux qui ont le sentiment de subir cette transition énergétique : elle est vécue comme une nouvelle injonction parmi tant d’autres, sans avoir les moyens de prendre à bras le corps ce grand défi. D’autre part, elle peut être perçue comme un enjeu confisqué par le secteur privé, provoquant parfois pour les citoyens et les collectivités un sentiment d’impuissance voire un sentiment d’abandon dans certains territoires, notamment ruraux, et le regret de ne pas être davantage associés aux décisions.

Se sentir en CHARGE

Se sentir en CHARGE

Les acteurs privés, eux, ont investi depuis des dizaines d'années le champ des énergies renouvelables et en ont fait un marché économique rentable : ils ont les capitaux et les compétences pour développer des projets. L’immense majorité des installations d’énergies renouvelables existantes a été développée par des entreprises privées qui rentabilisent l’exploitation de communs comme le soleil et le vent.

Brancher le réseau local

Brancher le RESEAU en local

Au vu des différents scénarios pour réduire les émissions carbone, le nombre d’installations d’énergies renouvelables va augmenter significativement dans les années à venir. C’est donc à nous, collectivités, acteurs locaux et habitants, de nous battre localement pour que la transition énergétique ne se fasse pas sans nous et pour faire en sorte qu’elle soit synonyme de développement de nos territoires (lien social, économie locale, protection de l’environnement, démocratie participative).

Qu’est-ce qu’un projet citoyen d’énergie ?

“Communauté énergétique”, “coopérative d’énergie”, “projet à gouvernance locale”, etc. Le micmac des termes peut brouiller un peu les pistes. Ce qu’il faut retenir, c’est qu’un projet d’énergie citoyenne, est un projet dans lequel les habitants et des collectivités placent leur épargne et participent à la gouvernance. Ce modèle citoyen assure des projets qui bénéficient au territoire sur plusieurs plans : économique, démocratique, environnemental et social !

Les piliers d’un projet d’énergie citoyenne

ECLR : L’intérêt du territoire

L’intérêt du territoire

Ce sont les habitants et les acteurs locaux qui décident : ils ont à cœur leur territoire.

ECLR : La dynamique locale

La dynamique locale

Le projet fait collaborer des acteurs du territoire et crée du lien social

ECLR : Le recours à l’investissement public et citoyen

Investissements éthiques et locaux

Le projet est financé par l’épargne des habitants et l’investissement des collectivités locales. Les retours sur investissement seront locaux !

ECRL : La gouvernance partagée

La gouvernance partagée

Au sein de la société citoyenne, les décisions sont prises de façon démocratique et transparente.

ECRL

L’exigence écologique

Le projet s’inscrit dans une démarche de réduction des impacts environnementaux et des consommations d’énergie.

Ces 5 piliers sont les critères pour qu’un projet obtienne le Label Énergie Partagée.
Ils permettent à tout le monde de se donner une définition et un cap en commun.

Comprendre les énergies citoyennes en vidéo

Pourquoi mener un projet d'énergie citoyenne ?

Les énergies renouvelables sont, par essence, locales. C’est aux acteurs du territoire que la ressource naturelle devrait bénéficier (le vent, l’eau, l’ensoleillement, etc). C’est aux habitants et aux collectivités d’agir comme ils l’entendent et faire des projets pour le territoire

Pour garantir l’ancrage local des projets d’énergie

Les énergies renouvelables sont, par essence, locales. C’est aux acteurs du territoire que la ressource naturelle devrait bénéficier (le vent, l’eau, l’ensoleillement, etc). C’est aux habitants et aux collectivités d’agir comme ils l’entendent et faire des projets POUR le territoire
Permettre une réappropriation citoyenne des questions énergétiques.

Permettre une réappropriation citoyenne des questions énergétiques.

La lutte contre le dérèglement climatique et le chantier de la transition énergétique concernent tous les acteurs d’un territoire. Les projets citoyens d’énergie renouvelable permettent le développement d’une culture énergétique partagée et la « mise en mouvement des citoyens » dans des dynamiques collectives positives. Les coopérations nouvelles qui voient le jour sont riches pour le développement local du territoire.
Mobiliser l’épargne de proximité et garantir les retombées économiques locales

Mobiliser l’épargne de proximité et garantir les retombées économiques locales.

Pour que les recettes des projets ENR ne s’échappent pas du territoire, il faut impliquer les acteurs locaux dans le financement et la gouvernance. Ainsi, la valorisation des énergies naturellement présentes amène des retombées locales pour le territoire (création d’emplois, financement d’actions de maîtrise de l’énergie, mobilisation d’une épargne utile et traçable, etc.). D’ailleurs, les projets d’énergie citoyenne sont 2 à 3 fois plus rentables pour le territoire que les projets privés (étude réalisée par Energie Partagée en 2019).

Ressources POUR COMPRENDRE

Infographie “comprendre l’énergie citoyenne”

Bande dessinée “Ma propre énergie” écrite par Energie Partagée

Les retombées économiques
locales des projets citoyens

Zoom sur la dynamique en Occitanie

En Occitanie, nous sommes bien lotis ! Soutenus par la Région et l’Ademe,
les énergies citoyennes progressent.

0
Collectifs d’ENR citoyennes
0
habitants impliqués
1000000
d’euros investis par des citoyens

Consulter la carte des projets